Peut-être aurez-vous envie de passer votre colère sur quelqu’un, votre ennemi, par exemple, le couvrir d’insultes, lui promettre que vous viendrez danser autour de son cadavre ; ou bien que vu l’enculé que c’est il ne pourra aller  très loin avant de se faire détruire. Mais vous n’êtes naturellement pas sûr de ça et vous avez surtout peur qu’il s’en tire sans que personne sache exactement comment il agit avec tout le monde. Cela vous mine. Vous avez la possibilité d’écrire tout ça, éventuellement d’en brûler la partie la plus chargée d’invectives, mais il faut maintenant faire vite, votre corps se fatigue et vous lâchera peut-être avant que vous ayez pu obtenir justice. Personne n’a voulu entendre vos explications et l’on a fait joujou avec vous comme un moustique facile à pulvériser. Aïe ! 

Voir publication suivante.

Images : Extrait du livre de Jérôme Ferrari “Le sermon sur la chute de Rome”, prix Goncourt 2012.

Très grande colère, attention. Un trop plein et ça explose quelque part. Et quand cela explose, vous risquez de ne pas en sortir indemme.

Images tirées du livre d’Isabelle Filliozat intitulé “Que se passe-t-il en moi ?

En photo : SNOBO (documentariste) lors de son hospitalisation.

Il est maintenant sorti ; debout.

F.r.t. Newsletter : le réalisateur de l’association, Stéphane Naulot-Béguin , opéré en urgence à l’hopital mardi et dont l’état s’améliorait, est à nouveau dans un mauvais état qui nous laisse de nouvelles inquiétudes. Nous avons, à cet instant , plusieurs pensées particulières. Pour commencer par le positif, nous remercions toutes les personnes, amis, proches et connaissances au courant d’avoir témoigné autant de sympathie et d’amitié : Cela nous est allé droit au cœur. Pour les pensées moins marrantes, et après avoir constaté , que, finalement, dans cette souffrance supplémentaire imposée à Stéphane , après tout ce qu’il a enduré , nous voyons bien que c’est le corps qui a parlé. Cela nous amène tout droit vers ceux qui sont à l’origine de son effondrement peu à peu consommé, (malgré les nombreux efforts qu’il a entrepris pour avancer). Et pour ces tristes personnes que nous appellerons ici par des noms inventés, nous vous confions quelques leçons de Machiavel que deux d’entre eux ont visiblement bien assimilé (pas forcément très intelligemment , mais cela est une autre histoire)… nous voulons parler de Cruella Purin et Carmichael Le Fleuve. Les deux autres de l’affaire sont d’un niveau plus faible ; nous faisons allusion à Clarine Bontant et François Trobaud.
Les leçons presque bien apprises, donc , les voici :
Savoir mentir quand il le faut
“Un souverain sage ne peut ni ne doit observer sa parole, l’orsqu’un tel comportement risque de se retourner contre lui et qu’ont disparu les raisons qui la firent engager.”
Dissimuler et tromper
“”Il est nécessaire (…) d’etre grand simulateur et dissimulateur : les hommes sont si simples et obéissent si bien aux nécessités présentes que celui qui trompe trouvera toujours qu’elqu’un qui se laissera tromper.”
Se faire craindre plutôt qu’aimer
“Il est beaucoup plus sur d’être craint qu’aimé, si l’on doit manquer de l’un des deux.”
. . Merci pour lui.
Mais attention au péché d’orgueuil, celui qui piège souvent les plus machiavélique .
Et il ne faut pas croire que quelque chose n’a pas de poids avant de l’avoir pesé…. Ça c’est chez nous qu’on dit ça.
Machiavel dit : ” la soif de dominer est celle qui s’éteint la dernière dans le coeur de l’homme.” Il paraît que Cruella répète à tout va que “les relations humaines se résument tout le temps à des rapports “dominants-dominés.”” Preuve qu’elle n’a rien compris. Et l’empathie, bordel !! Allez, il suffit.

artchipel:

Daniel Martin (b.1982, Netherlands)

After having left the computer graphics industry in 2013, Leiden based artist Daniel Martin fully committed himself to his art. He attended several art fairs with great success. Being spotted by media as the emerging artist on those fairs his work was shown and talked about on television, radio, various publications and was elected artist of the month in which he was preceded by other prominent dutch artists. Daniel is now preparing for his first big solo show in September. Daniel Martin’s most recent work comprises explicit portraits of defiled faces, and the images have an unsettling expression. It feels like the portraits were deliberately damaged after the painting was completed. This consciously cultivated spontaneity in painting is intrinsic to Martin’s work. A misshapen tree, that imperfection of beauty, is a source of inspiration to Daniel Martin. A ratio affected by chaos. That violation of appearance is anonymous and sidelines the individual’s identity and character, and it makes the faces dissolve or return in nature’s chaos.

© All images courtesy of the artist; src. Saatchi Art

[more Daniel Martin | artist found at saatchiart]

Un rien vous efface. Le valez-vous bien ?

Message de Stéphane NB, réalisateur pour F.R.T. : “Cette photo montre une oeuvre posée, si je puis dire, sur la porte d’entrée de l’église de la Madeleine à Paris. Elle n’a rien à voir avec le prochain film que nous allons faire. Mais j’y trouve quelque chose qui peut résumer un certain désarroi dont nous allons essayer de parler pour arriver à voyager à travers les solutions proposées par des citoyens que personne n’écoute vraiment. Par ailleurs, je dois remercier tous les membres de filmsrouequitourne pour leur confiance, leur amitié et leur dévouement. Sachez que je suis très heureux de quitter enfin des partenaires médiocres qui ne trouvent leur joie qu’au royaume des béni oui-oui pour rejoindre de vraies et belles personnes avec qui l’idée de communiquer est un art qui ne se conjugue pas à la multiplication des intérêts et autres petits pouvoirs stupides. Merci à vous. Nous sommes là. Vivons et donnons !! ”

Message de Stéphane NB, réalisateur pour F.R.T. : “Cette photo montre une oeuvre posée, si je puis dire, sur la porte d’entrée de l’église de la Madeleine à Paris. Elle n’a rien à voir avec le prochain film que nous allons faire. Mais j’y trouve quelque chose qui peut résumer un certain désarroi dont nous allons essayer de parler pour arriver à voyager à travers les solutions proposées par des citoyens que personne n’écoute vraiment. Par ailleurs, je dois remercier tous les membres de filmsrouequitourne pour leur confiance, leur amitié et leur dévouement. Sachez que je suis très heureux de quitter enfin des partenaires médiocres qui ne trouvent leur joie qu’au royaume des béni oui-oui pour rejoindre de vraies et belles personnes avec qui l’idée de communiquer est un art qui ne se conjugue pas à la multiplication des intérêts et autres petits pouvoirs stupides. Merci à vous. Nous sommes là. Vivons et donnons !! ”

News F.R.T. :

    Après avoir subi humiliations et graves préjudices sur son dernier film, après avoir été trahi et baladé par ses vrais-faux collègues de l’aventure des chemins de Compostelle, et vécu un licenciement abusif et honteux pour finir, alors qu’il entamait la douzième année de son travail régulier dans le médico-social, SNB promet de revenir vers notre association, en réalisant un  documentaire prochainement qui promet d’être décoiffant et subversif. Nous le saluons pour le “vrai” engagement qu’il a sur tous ses projets.